5 800 m3 de modules SAUL Q-Bic pour la rénovation de l’Espace Commercial du Bréau à Varennes-sur-Seine (77)

L’Espace Commercial du Bréau de Varennes-sur-Seine a entrepris en septembre 2020 des travaux de modernisation de ses infrastructures et de son réseau d’eaux pluviales. VIATEC ÉCO, bureau d’études d’ingénierie, a été mandaté pour assurer la maîtrise d’oeuvre de cette opération avec pour objectif, l’optimisation de la gestion des eaux pluviales et la prescription d’une solution durable. La Structure Alvéolaire Ultra-Légère (SAUL) modulable Q-Bic de WAVIN, sous avis technique, a été choisie parmi deux autres solutions étudiées. Elle a été posée sur deux niveaux d’1,20 m de hauteur (60 cm chacun). Au total, 14 160 modules, soit un volume exceptionnel de 5 800 m3 sur une surface de terrain de 6 660 m2 ont été mis en oeuvre par l’entreprise EUROVIA (sous-traitant). Un chantier d’envergure qui a nécessité une logistique à la pointe de la rigueur et de la flexibilité.

L’enjeu du projet résidait dans la gestion de la nappe phréatique très haute, sur un terrain affleurant, à proximité d’un étang. Au démarrage des réflexions, l’ouvrage prévu nécessitait un rabattement onéreux de la nappe à plus de 5 mètres de profondeur pour réaliser la pose du bassin en milieu sec. Les simulations et les essais de pompage ont rapidement démontré un résultat infructueux.

" Q-Bic s’est révélée comme la solution technico-économique la plus intéressante. Le service ingénierie WAVIN a été le seul à nous garantir une solution globale pérenne pour relever le défi. Grâce à la pré-étude menée, le projet a été remonté sur tertre pour répondre aux exigences et à la complexité technique du terrain, avec un parking situé 2 mètres au-dessus. Cette solution, non seulement sécurisante pour les installateurs, évite tout risque de flottaison. Pas de lestage nécessaire, nous avons recouvert de remblais le terrain au fur et à mesure. Les performances mécaniques ont été validées par les ingénieurs du module WAVIN avec des notes de calculs étayées. Une garantie forte, gage de confiance et de sérénité. De plus, il était essentiel que le produit choisi soit 100 % inspectable physiquement et nettoyable dans son ensemble. WAVIN a répondu également à ces deux points grâce à une galerie technique sur-mesure." explique David Chong, Directeur Technique Pôle Aménagements Urbains & VRD de VIATEC ÉCO.

Technopôle, le service d'ingénierie Wavin intégré : accompagnement de l'étude à l’exécution

Le dispositif complet d’accompagnement personnalisé proposé par le Technopôle WAVIN a joué un rôle décisif dans la prescription de la solution. Lorsque VIATEC ÉCO a transmis les multiples contraintes de l’opération, WAVIN a travaillé sur un projet de pré-études et de faisabilité.

« Nous avons proposé pour la galerie technique des murs de soutènement en L, permettant de reprendre la poussée de la nappe sans exercer de pression sur le bassin. La galerie technique est développée exclusivement pour le Q-Bic par notre partenaire PRÉFAC. Tous les raccordements d’entrée, de sortie et d’inspectabilité pour l’hydrocurage s’effectuent directement sur la galerie technique et non sur le bassin. Cette solution de connexion unique, économique et plus fiable hydrauliquement, évite un ouvrage de répartition en amont. La décantation de 50 cm dans la galerie technique permet également de déposer les fines et de dessabler avant de diffuser dans les modules Q-Bic. », explique Thomas Barbagiovanni, Coordinateur du service ingénierie WAVIN.

Pour la phase d’exécution, des plans en 3D ont été fournis par WAVIN. Au démarrage et tout au long du chantier, des experts étaient présents pour assurer la bonne mise en oeuvre des produits.

Une logistique solide et flexible

Autre challenge de ce chantier : la mise en place d’une organisation solide et flexible pour assurer les chargements/déchargements de 82 camions, en flux continu. La coopération et la rigueur dont ont fait preuve les équipes logistiques WAVIN, le transporteur et le conducteur de chantier ont permis de mener à bien les opérations dans les délais impartis.

L’ensemble du plan transport a été confié à un prestataire unique. Les temps de chargement et de déchargement ont été estimés respectivement à 45 minutes et à 30 minutes. Les acteurs ont ainsi convenu de lisser les réceptions de manière linéaire, tout au long des 10 jours, soit 8 camions par jour. Des rendez-vous ont été fixés, toutes les heures, entre 8 heures et 16 heures. Le premier jour, ce sont 10 camions qui ont été livrés afin que le chantier dispose d’un stock d’avance, ainsi que de tous les accessoires de visite.

À la demande du client, le déchargement des camions directement dans la fouille a été validé car le lit de pose est un mix chaux/ciment avec une portance minimum de 35 MPA qui permet de reprendre le poids d’un camion. Une zone de parking des camions avait également été prévue en amont du chantier pour pouvoir faire patienter les chauffeurs en cas de besoin. WAVIN avait préconisé l’utilisation de chariots avec mât télescopique et fourches longues (2 mètres) pour optimiser les opérations de déchargement. Les aléas de réception en cas d’intempéries et d’arrêt de chantier avaient également été anticipés et recensés afin de pouvoir adapter les modifications de planning.

Une équipe logistique s’est rendue sur le chantier le premier jour de pose. Les constats, partagés par tous les intervenants, étaient positifs : grâce à l’espace libéré pour réceptionner les camions au plus près du chantier, les temps de déchargement et de pose dans la foulée étaient optimisés. Cette fluidité a permis de faire évoluer les horaires initialement prévus afin que plus de camions arrivent dans la matinée, garantissant une accélération de la pose des modules.

Confort et rapidité de pose

Julien Darzacq, conducteur de travaux chez EUROVIA (sous-traitant de l’entreprise EJL), avait déjà expérimenté à plusieurs reprises le module Q-Bic en tant que chef de chantier. Il a bénéficié, au début de sa carrière d’une formation par le Technopôle WAVIN, qu’il a pu partager avec ses collaborateurs. EUROVIA a mobilisé une équipe de dix personnes pour la pose des modules, de la galerie technique et de l'étanchéité du bassin en 15 jours.

Il souligne l’aisance de manipulation procurée par la solution : « Q-Bic étant conditionné par pack de 16, un camion se décharge très vite. Les modules sont livrés cerclés entre eux, non palettisés, cela nous permet d’évacuer uniquement les cerclages et réduit considérablement les déchets de chantier. C’est pratique ! Contrairement à une solution classique qui impose une plaque de fond, le premier module sert de support. Chaque détail compte sur un chantier de cette envergure. Un camion de 177 modules se pose en 40 minutes. Un véritable gain de temps et de confort pour les équipes ! À Varennes-sur-Seine, la pose des 14 160 modules a pu être effectuée en 10 jours. ».

Rédaction : Cabinet Verley.

Des villes qui s'adaptent au climat

Le changement climatique est une réalité. Découvrez comment nous aidons les villes à faire face aux effets du changement climatique.