Des villes intelligentes : Photo - Takashi Watanabe

mardi 15 septembre 2020

Améliorer les installations sanitaires – des réseaux d'infrastructures intelligents - entretien avec Ariel Stern, PDG d'Ayyeka Technologies

L'assainissement est un problème urgent, en particulier dans les zones urbaines densément peuplées. D'ici 2050, environ 2,5 milliards de personnes migreront vers des villes en développement, principalement en Afrique et en Asie. Rien qu'en 2018, 4,5 milliards de personnes dans le monde (soit 61 % de la population mondiale) ont un accès inadéquat et en deçà des normes. L'assainissement et l'hygiène sont essentiels pour la santé, la croissance économique et la productivité globale. C'est pour cette raison que l'assainissement est devenu une priorité mondiale. Des personnes avant-gardistes comme Ariel Stern, PDG et cofondateur d'Ayyeka Technologies en Israël, proposent des solutions d'IdO (Internet des Objets) et de surveillance à distance d'une nouvelle génération qui permettent la création de réseaux d'infrastructures intelligents et cyber-sécurisés, afin de contribuer à atténuer des problèmes tels que la gestion des eaux usées - un défi que Wavin ne connaît que trop bien.

Ariel Stern – Connecter les responsables d'infrastructures critiques à leurs réseaux, afin qu'ils puissent prendre des décisions plus judicieuses et plus rapides

Ariel Stern, ingénieur électricien de profession, est le PDG et le co-fondateur d'Ayyeka Technologies, qui propose des solutions d'IdO et de surveillance à distance de nouvelle génération permettant la création de réseaux d'infrastructures intelligents et cyber-sécurisés.

Ayyeka est à l'avant-garde de l'association de logiciels basés sur le cloud et de technologies de création et de collecte de données matérielles plug-and-play pour servir le marché de l'Internet industriel des objets (IIoT). Grâce à la technologie d'Ayyeka, les données de terrain sont transmises de manière transparente aux décideurs afin d'optimiser l'efficacité des ressources, d'améliorer la conformité et de surveiller en temps réel l'état des infrastructures critiques.
Essentielle à la prévention des risques pour la santé et la sécurité publiques, la gestion intelligente et en temps réel des eaux usées comprend la surveillance des niveaux d'eaux pour prévenir la pollution et les débordements coûteux des égouts, l'identification de la présence de gaz corrosifs avant qu'ils n'endommagent les infrastructures, l'identification des pannes de pompes et la localisation d'autres urgences dans les stations de relevage et ailleurs.
Ayyeka Technologies

Ce que l'industrie devrait faire différemment 

Ce que l'équipe d'Ariel a identifié est une lacune. La phase d'introduction d'un projet peut se dérouler très rapidement ; il est facile de mener un projet pilote avec des entreprises, grandes ou petites. Mais c'est la phase intermédiaire (entre l'évaluation du pilote et le déploiement complet) où il manque un maillon. Il y a un écart important entre ce que les grandes entreprises offrent et ce que les jeunes entreprises (comme Ayyeka) peuvent offrir. Les clients sont ouverts à l'évaluation de nouvelles solutions, y compris les jeunes entreprises, mais lorsqu'une grande opportunité se présente, ils se tournent tous vers leurs fournisseurs actuels ou communs. Dans un exemple récent de collaboration avec Wavin, j'ai eu connaissance d'une opportunité aux Pays-Bas où Wavin a été invitée à fournir une solution de drainage intelligente/numérique. Bien que nous soyons spécialisés dans les actifs numériques, le client s'est senti plus à l'aise de travailler avec Wavin.  Wavin est une entreprise néerlandaise qui fait avancer les choses et qui est très fiable. Je comprends cela à 100%. Cela signifie que nous, en tant qu'Ayyeka, devons soit nous adapter et travailler davantage avec des entreprises plus importantes comme Wavin... soit nous devons convaincre le client final de nous choisir comme chef de file. Mais nous avons choisi la première option pour combler ce fossé. Je pense que l'industrie devrait être plus ouverte à travailler avec des entreprises plus jeunes, mais je comprends que ce n'est pas réaliste (beaucoup de règles et de règlements). Nous devons nous adapter à l'industrie.

Le changement est relatif

Les services publics sont une infrastructure essentielle vieillissante, le plus souvent déconnectée (<1% des actifs fixes distants du réseau sont connectés), fortement réglementée et stressée (changement climatique, urbanisation). L'industrie des services publics et des infrastructures n'a jamais été digitalisée. Il s'agit de savoir comment cette industrie s'engage dans le temps et il existe une différence entre les États-Unis et l'Europe. Tout ne peut pas être mesuré ou engagé en trimestres. L'espace des services publics évolue en années, et non en trimestres. Comme pour Wavin, il faut des années pour mettre une nouvelle solution sur le marché. Wavin a 65 ans et continue à se développer. Le processus de Wavin ne s'est pas non plus fait du jour au lendemain (à commencer par les conduites d'eau potable sous pression). Le secteur des services publics n'est pas seulement un marché conservateur, mais son activité prend du temps : cycles budgétaires, cycles d'approvisionnement, forces politiques. Elles évoluent - mais à leur propre rythme. 

Personnellement, je suis d'une génération différente ; j'avance plus vite de bien des façons, je plonge dans ma boîte de réception toutes les deux minutes. Mais j'ai appris à changer de perspective. Cela a été difficile pour moi, en tant que jeune Israélien. Mais j'ai maintenant autour de moi des conseillers et des collègues plus âgés et dignes de confiance qui me disent Ariel, les grandes choses dans la vie prennent du temps à construire. Je suis d'accord avec ce rythme maintenant. J'ai appris à aimer l'industrie des services publics. C'est une petite industrie, mais avec des gens fascinants que je rencontre encore et encore. L'industrie des services publics est une affaire de personnes - une affaire de personne à personne. Dans le domaine du B2B / des services publics, il existe des relations très étroites. Comme moi avec Wavin. Après une très courte introduction, j'ai été invité à leur événement, j'ai rencontré le PDG pendant l'happy hour au bar et j'ai également rencontré beaucoup d'autres personnes. Et nous savons déjà des choses personnelles les uns sur les autres. C'est incroyable. J'aime ça. La chose la plus importante dans la vie, ce sont les relations. Dans les affaires aussi. Cela me conduit le matin, même dans ma propre entreprise.

Ce que l'industrie devrait faire différemment 

Ce que l'équipe d'Ariel a identifié est une lacune. La phase d'introduction d'un projet peut se dérouler très rapidement ; il est facile de mener un projet pilote avec des entreprises, grandes ou petites. Mais c'est la phase intermédiaire (entre l'évaluation du pilote et le déploiement complet) où il manque quelque chose. Il y a un fossé entre ce que les grandes entreprises existantes peuvent offrir et ce que les jeunes entreprises (comme Ayyeka) peuvent offrir. Les clients sont ouverts à l'évaluation de nouvelles solutions, y compris les jeunes entreprises, mais lorsqu'une grande opportunité se présente, ils se tournent tous vers leurs fournisseurs actuels ou communs. Dans un exemple récent de collaboration avec Wavin, j'ai eu connaissance d'une opportunité aux Pays-Bas où Wavin a été invitée à fournir une solution de drainage intelligente/numérique. Bien que nous soyons spécialisés dans les actifs numériques, le client s'est senti plus à l'aise de travailler avec Wavin.  Wavin est une entreprise néerlandaise qui fait avancer les choses et qui est très fiable. Je comprends cela à 100%. Cela signifie que nous, en tant qu'Ayyeka, devons soit nous adapter et travailler davantage avec des entreprises plus importantes comme Wavin... soit nous devons convaincre le client final de nous choisir comme chef de file. Mais nous avons choisi la première option pour combler ce fossé. Je pense que l'industrie devrait être plus ouverte à travailler avec des entreprises plus jeunes, mais je comprends que ce n'est pas réaliste (beaucoup de règles et de règlements). Nous devons nous adapter à l'industrie.

Ne sous-estimez pas les efforts et la complexité de rendre votre vie confortable (comme ils le sont aujourd'hui). Mais la vie est fragile ; une seule grande catastrophe peut tout changer. Ne prenez rien pour acquis. De nombreuses personnes talentueuses dans le domaine des infrastructures consacrent leur vie à rendre votre vie confortable. Ils travaillent 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour le réaliser. Quand vous allez aux toilettes et que vous tirez la chasse d'eau, les mauvaises choses s'en vont, n'est-ce pas ? Mais que se passe-t-il si elles ne disparaissent pas ?
Ariel Stern

Comment amener le consommateur final à valoriser le secteur des services publics?

Aux Pays-Bas, par exemple, il est évident que les gens ont l'eau courante, les égouts et l'électricité. C'est une chose que la plupart d'entre nous considèrent comme acquise.  Jusqu'à ce que quelque chose tourne mal (par exemple une inondation). Le changement climatique entraînant une modification des conditions météorologiques - et ses conséquences - les gens sont plus conscients de l'importance des services publics, c'est pourquoi on s'attache désormais davantage à investir dans les services publics. À titre d'exemple, les incendies de forêt aux États-Unis et en Australie ont été en partie causés par un mauvais entretien du réseau électrique. Beaucoup d'entre nous considèrent tout simplement les travailleurs des services publics comme allant de soi. Jusqu'à ce qu'il y ait un problème. Et puis, nous les apprécions vraiment. À plus d'un titre, ils sont les héros méconnus de nos villes !

 

Les villes intelligentes sont l'avenir

Le terme "ville intelligente" est plutôt né d'un point de vue de relations publiques. Mais qu'est-ce qu'une ville intelligente ? Une ville pleine de caméras de surveillance (idée qui peut s'avérer dérangeante d'ailleurs) : est-ce une ville intelligente ? Une ville intelligente est une ville qui est prête à écouter, à s'adapter et à réagir - comme, par exemple, Cincinnati, la ville qui possède maintenant le système de gestion des eaux usées le plus sophistiqué des États-Unis. Elle n'a pas de projet de ville intelligente. Ils le font, tout simplement. L'intelligence, c'est la volonté de s'adapter. Ce n'est pas seulement une question de technologie numérique.

 

Faire la différence

Ayyeka est tout le contraire de Wavin : c'est le numérique contre les actifs de terrain (où les actifs de terrain comme les tubes et les avaloirs de chaussée ont été déconnectés numériquement pendant des décennies). Le partenariat est la seule façon de progresser. Pour Ayyeka, Wavin était la dernière pièce du puzzle. Ariel et son équipe ont réalisé que les grandes entreprises avaient besoin de meilleures solutions pour connecter et numériser leurs actifs : les actifs de sociétés comme Wavin, mais aussi d'autres acteurs clés de la chaîne de valeur du cycle de l'eau (pompes, tuyaux, automatisation, communication, opérateurs). Ayyeka est en train de changer la façon dont les gens utilisent les services publics. Ils sont au service des communautés et les gens sont plus heureux.

Selon Ariel, Wavin et Orbia font les choses correctement : "Vous pouvez décrire votre activité de manière très ennuyeuse (façon dictionnaire) : tuyaux, irrigation, fluor, etc. Mais vous pouvez aussi la décrire différemment : notre entreprise est ancrée dans le tissu de la civilisation. Comme à Ayyeka. Oui, nous faisons de l'IdO et beaucoup de choses techniques, mais nous desservons aussi des villes comme Cincinnati et bien d'autres. Nous sommes sur la bonne voie".