Une gestion optimale des eaux pluviales

Stade Vålerenga (Norvège): une gestion optimale des eaux pluviales grâce à l’installation d’un bassin d’infiltration Wavin Q-bic Plus

Suite aux inondations qui se sont produites récemment en Europe, de nombreux bâtiments résidentiels et commerciaux ont été durement frappés par des dégâts des eaux. L’impact du changement climatique sur l’intensité et la fréquence des précipitations a amené les municipalités et entreprises à envisager des solutions durables pour gérer les eaux pluviales. Wavin Norvège vient de remporter un appel d’offre pour l’installation d’un bassin d’infiltration Q-Bic Plus dans le futur stade Vålerenga d’Oslo, stade de l’équipe nationale de football. Ce bassin est le plus grand que Wavin ait jamais installé en Norvège. Ce projet pionnier sera tout d’abord déployé sur 1 200 m³, juste à l’extérieur du stade, sous la place principale. Wavin Norvège, Marthinsen & Duvholt (le client) et Heidenreich (le distributeur) ne cachent pas leur impatience !

La solution Wavin Q-Bic Plus retenue

Pour vous donner une idée du projet : au total, 2 352 modules Wavin Q-Bic Plus seront installés : le bassin mesurera 16,8 m de largeur par 33,6 m de longueur par 1,8 m de hauteur. Il permettra de collecter toutes les eaux pluviales provenant de la toiture du stade, de la pelouse et de la zone de parking afin de les rejeter au réseau par la suite. Le système Q-Bic Plus est modulaire et facile à installer. Il est équipé de connecteurs intégrés, éliminant ainsi l’utilisation de clips pour empiler et solidariser les modules entre eux. La taille et le poids de ces modules (14kg) réduisent considérablement les risques d’accident du travail pour les entreprises de travaux publics, comparé à la mise en œuvre de canalisations en béton de gros diamètre. (> 1 mètre). Arne Gustav Hageland, chef de projet pour Marthinsen & Duvholt : « nous avons rapidement compris que la mise en place de la solution Wavin Q-Bic Plus serait simple à gérer pour nos équipes de pose. » Et effectivement, 336 unités ont pu être assemblées par 5 hommes, en une heure seulement, soit 14 % du volume total de l’ouvrage. « À ce rythme, le temps total estimé pour installer le bassin est d’environ une trentaine d’heures» a affirmé Vidar Handal, Responsable Produit Travaux Publics pour Wavin Norvège. Et c’est bien connu, le temps, c’est de l’argent !

De la conception à l’entretien et la maintenance

La solution Wavin Q-Bic Plus tient ses promesses. Insérer une caméra d’inspection télévisée pour inspecter l’ouvrage est tout ce qu’il y a de plus simple : des ouvertures prévues à cet effet permettent au robot de se déplacer sur toute la surface et dans toutes les directions. Le bassin d’infiltration Q-Bic Plus maintient par ailleurs le niveau de la nappe phréatique dans la zone et permet aussi de filtrer une partie des eaux pluviales retenues grâce au géotextile installé en fond d’ouvrage. Certaines solutions de gestion des eaux pluviales ne peuvent pas infiltrer ces eaux dans les sols environnants (elle est simplement rejetée dans le réseau d’assainissement), ce qui peut déstabiliser les sols en place et endommager les bâtiments environnants. Q-Bic Plus convient parfaitement à la gestion des eaux pluviales en milieu urbain. Arne Gustav Hageland l’affirme : « Dans une zone aussi densément peuplée que celle-ci, le Q-Bic Plus est LA solution idéale. D’ailleurs, je ne comprends pas vraiment que l’on continue d’utiliser des techniques à ciel ouvert. »

Restez informés, nous publierons a des photos de l’ouvrage terminé. Bravo à Vidar Handal et l’équipe Wavin de Norvège. Tous nos remerciements à Marthinsen & Duvholt pour la confiance placé en notre produit et de nous avoir confié ce beau et grand projet.

<br>

Stade Vålerenga (Norvège) : une gestion optimale des eaux pluviales grâce à l’installation d’un bassin d’infiltration Wavin Q-bic Plus