Wavin permet à une école de produire plus d'énergie qu'elle n'en consomme

Premier bâtiment scolaire à énergie positive de la Ville de Lyon

la construction du groupe scolaire Julie Victoire Daubié a fait l’objet d’une démarche environnementale globale intégrant notamment un objectif de performance « énergie positive tous usages ». L’ambition de la Ville de Lyon était de réaliser un bâtiment expérimental dont les performances énergétiques iraient au-delà des exigences de la réglementation thermique de l’époque (RT 2005). La solution Wavin a été choisie pour le chauffage des bâtiments.

Pompe à chaleur et émetteurs « basse température »

«Le maître d’ouvrage ne voulait pas de gaz et il était impossible de réaliser une chaufferie bois dans ce secteur dense. La solution pompe à chaleur était favorisée dans les calculs RT 2005. ». Les planchers chauffants et plafonds rayonnants Wavin CD-4 ont été installés dans l’ensemble des bâtiments. Ils sont alimentés par une pompe à chaleur installée sur la nappe phréatique (à -20 m du niveau extérieur) et associée à trois captages. Elle est équipée d’un compresseur à vis ; son COP est de 4.4 (puissance électrique 35,7 kW, puissance calorifique 156,7 kW).

Un système adapté à l’usage intermittent

« La pompe à chaleur est surtout utilisée pour le chauffage ; l’installation ne contribue pas au réchauffement des nappes l’été. Son fonctionnement à un régime d’eau à basse température est approprié aux bâtiments très isolés. Les modes d’émission de chauffage sont adaptés à l’usage intermittent : des plafonds rayonnant Wavin pour les salles de classe notamment, et des batteries chaudes dans les CTA pour atteindre la température de 19°C. Ces émissions multiples utilisées en cascade évitent les surchauffes, d’autant plus qu’il s’agit d’un bâtiment très inerte ».