Une solution durable sur mesure pour tout type de gestion des eaux

Concevoir un système optimal de gestion des eaux pluviales est souvent un vrai casse-tête. Grâce à une offre limitée mais particulièrement performante et fort d'un océan d'expérience en matière de gestion des eaux, Wavin est en mesure de faire face à ce problème complexe. Avec AquaCell, fabriqué en plastique 100 % recyclé et 100 % recyclable, le fabricant ajoute en 2020 un produit unique à son assortiment.

Depuis 1950, Wavin a évolué pour devenir une entreprise européenne mue par une passion in­défectible pour l'eau, de l'eau potable à l'eau de pluie et aux eaux usées. « Tout ce qui a donc rap­port avec l'adduction, l'évacuation, le traitement et la protection de l'eau », explique Éric Detry, Pro­duct manager Civils & Infrastructure. « L'eau est une ressource rare que nous essayons de protéger par une meilleure gestion, une adduction sûre, des conduites sanitaires plus performantes et une meilleure hygiène. Avec comme but ultime une amélioration de la performance des bâtiments et la création de villes à l'épreuve du climat. 

En 1999, Wavin franchit une étape en produisant l'une des premières unités d'infiltration. « Nous sommes l'un des pionniers dans le domaine des sys­tèmes d'infiltration enterrés, poursuit Éric Detry. « La première unité que nous avons mise sur le marché en 1999 fut poétiquement qualifiée de ca­sier de bières en plastique. Depuis lors, les unités sont évidemment devenues plus innovantes. 

Units AquaCell AquaCell Lite QBic Plus 2x96dpi3307x2362pxXNR52027 1

Q-Bic (Plus)

L'unité Azura - 40 cm de haut, 50 cm de large sur 100 cm de long - a eu beaucoup de succès mais, après quelques années, innover s'imposait. Éric Detry : « En 2006, nous avons lancé Q-Bic, une unité plus grande (hauteur et largeur 60 cm, pour 100 cm de long) avec deux tunnels d'inspec­tion. Ainsi, le bassin pouvait aussi être entretenu et nettoyé. La réglementation a en effet continué à évoluer vers des bassins au volume toujours plus important, mais ceux-ci entraînent automati­quement davantage de coûts et de travaux pour l'entrepreneur. Comme la vitesse est essentielle en construction, Wavin a développé en 2015 le Q-Bic Plus. Cette version optimalisée est inspectable de façon maximale (77 % de la surface au sol), est modulaire, aisée et rapide à mettre en oeuvre et ergonomique. Il s'agit aussi de la première unité avec connecteurs intégrés, sans clips supplémen­taires ni chevilles. »

AquaCell (Lite)

Le chemin parcouru par Wavin avec les unités d'infiltration illustre combien l'innovation est dans l'ADN de l'entreprise. C'est aussi le cas avec le lancement tout récent d'AquaCell, des unités en matière synthétique 100 % recyclée et 100 0/0 recyclable. Éric Detry : « AquaCell est totalement circulaire. Et l'ingénieuse conception empilable de cette nouvelle génération de caissons d'infiltra­tion permet d'en transporter jusqu'à quatre fois plus par camion. Cela génère moins de transports sur les routes et une énorme réduction des émis­sions de CO2, moins d'espace occupé sur chantier et moins de livraisons. L'installation par emboîte­ment avec raccords intégrés rend en outre la mise en oeuvre rapide et sûre. Parallèlement, Wavin a mis sur le marché la variante plus légère AquaCell Lite (50 cm de haut, 39 cm de large sur 100 cm de long). Ces unités pour eaux pluviales sont adaptées aux endroits sans trafic lourd, comme les parcs, jardins et places de stationnement.

StormHarvester et TreeTank®

Avec Q-Bic Plus, AquaCell et AquaCell Lite, Wavin propose une réponse claire à la réglemen­tation en vigueur et à la problématique de l'eau. Detry : « Nous sommes obligés de réutiliser l'eau, de la laisser s'infiltrer ou de la stocker pour l'éva­cuer de manière contrôlée. Avec cet assortiment, nous présentons une offre performante et trans­parente, répondant à toutes les exigences. Nos unités Q-Bic Plus peuvent également favoriser les espaces verts dans les villes. Nous avons ain­si placé dernièrement à Hasselt des TreeTanks, dont les unités sont remplies de substrat pour arbres à la place d'eau. 

"Wavin ne vend pas de produits ou de systèmes, mais des solutions. C'est un état d'esprit. Un autre bel exemple est notre technologie intelli­gente de capteurs StormHarvester qui permet - sur base des prévisions météorologiques - de stocker l'eau de pluie, de l'infiltrer ou de la ré­utiliser, le tout avec une seule solution. Nos conseillers techniques contribuent à la réflexion avec les prescripteurs, bureaux d'études et archi­tectes. Ensemble, nous relevons le défi" , conclut Éric Detry.

Voir le magazine spécialisé.