Améliorer l’assainissement et la salubrité

Nos systèmes d’évacuation des eaux usées vieillissants sont dépassés par l’urbanisation et la croissance démographique. Résultat, ils mettent en péril notre santé et notre sécurité.

Pour assainir leur eau, nos villes ont besoin de solutions durables permettant de lutter contre les fuites et les engorgements, et de mieux surveiller les risques sanitaires. C’est notre avenir qui en dépend.

Notre point de vue

Rompre avec le passé

La conception et la réparation des égouts ont tendance à suivre des schémas traditionnels et à répondre à des besoins ponctuels. Cela peut se comprendre, car investir massivement tout en mettant hors service des infrastructures de la ville coûte cher. Pourtant, nous ne pouvons plus nous contenter de ces solutions temporaires. Il faut penser autrement.

Casse-tête des temps modernes

L’urbanisation exerce une pression toujours plus forte sur nos systèmes d’évacuation des eaux usées, avec toutes ces lingettes humides, ces alternatives au papier toilette et autres produits non conçus pour les égouts que l’on jette régulièrement dans les toilettes. Comme les bouchons géants d’huile et de graisse, ces produits engorgent nos égouts et entravent le fonctionnement des pompes et pièces mobiles. Or, en utilisant mieux certaines technologies comme la surveillance et la maintenance prédictive, il est possible d’éviter ces engorgements.

Insufflons une nouvelle vie dans nos égouts

L’âge moyen avancé de nos égouts crée un risque supplémentaire : celui de la contamination de nos nappes phréatiques par les fuites ou l’érosion des canalisations. Réparer tout cela sans dépenser trop d’argent est un immense défi. Nous avons besoin d’une alternative plus durable aux canalisations traditionnelles.

Le plastique est plus facile à mettre en œuvre et moins sujet aux ruptures et aux fuites. En outre, on peut lui donner la forme que l’on veut et le plier pour qu’il rentre dans les canalisations existantes sans avoir à creuser la terre de tout un quartier. Mais pour que les mentalités changent, il faut que beaucoup de parties prenantes aient un déclic et évoluent. Pour construire la prochaine génération d’égouts, nous devons modifier nos réglementations, lever la méfiance à l’égard du plastique et mieux sensibiliser à ses avantages en s’appuyant sur de meilleures informations et ressources.

Ceux qui changent les choses

Certains visionnaires comme Ariel Stern, CEO et co-fondateur d’Ayyeka Technologies en Israël, proposent des solutions de nouvelle génération basées sur l’Internet des Objets et la surveillance à distance. Elles permettent de créer des réseaux d’infrastructure intelligents et cybersécurisés et de contribuer à relever certains défis comme la gestion des eaux usées.

« La gestion intelligente et en temps réel des eaux usées est essentielle à la prévention des risques sanitaires et de sécurité. Elle inclut la surveillance des niveaux d’eau, qui prévient la pollution et les débordements coûteux en décelant la présence de gaz corrosifs avant que ceux-ci n’endommagent les conduites, en identifiant les pompes défectueuses et en signalant d’autres urgences aux stations de relèvement et ailleurs. »

Lire l’intégralité de l’article.